Vie culturelle : Rencontre avec Rosalie LOWIE, auteure wimereusienne

1- EN QUELQUES MOTS, POUVEZ VOUS VOUS PRÉSENTER?
Je m’appelle Rosalie LOWIE, je travaille dans les Ressources Humaines, je suis passionnée de lecture et d’écriture.
Je suis mariée, j’ai deux enfants et j’habite WImEREUX depuis maintenant 20 années.
Il y a quelques mois, j’ai obtenu pour mon premier roman intitulé « Un bien bel endroit pour mourir », le Grand Prix Femme actuelle 2017.

2- DEPUIS QUAND ÉCRIVEZ-VOUS ?
Depuis que je suis toute petite ! ma mère a eu la bonne idée de me mettre des livres dans les mains !
Adolescente, j’essayais d’écrire des petites histoires, des poèmes, je racontais ma journée … cela a commencé comme ça ! Ecrire un livre a toujours été quelque chose qui me taraudait … Initialement, je voulais
être journaliste mais, pour diverses raisons, je me suis dirigée vers une école de commerce sans jamais arrêter de lire.
À la naissance de ma fille, je me suis lancée plus sérieusement dans l’écriture. J’ai rédigé plusieurs ouvrages. C’était une grande étape pour moi, réussir à écrire des histoires jusqu’au bout. Je suis très exigeante et je n’étais jamais vraiment satisfaite du rendu.
Alors j’ai travaillé, beaucoup lu et j’ai essayé de comprendre ce que faisaient les grands auteurs.

3-COMMENT EST NÉ CE PREMIER ROMAN ET DE QUOI PARLE-T-IL ?
Il y a environ 5 ans j’ai découvert plus profondément les polars et à ce moment-là, je me suis dit « il faut absolument que tu écrives le tien !! ».
Il m’a fallu deux ans, avec de grandes coupures, pour écrire mon roman de 670 pages, que j’ai achevé mi-2016.
En quelques mots, le livre parle d’un policier Marcus KUBIAK. Il habite WIMEREUX et en faisant son jogging sur la falaise, il découvre un cadavre. Marcus se voit alors confier l’enquête et croise sur son chemin
l’intrépide journaliste, Zoé ROUSSEAU.
Le printemps vire au cauchemar quand un second cadavre remonte à la surface…

4- COMMENT SE DÉROULE L’ÉCRITURE D’ UN TEL POLAR ET POURQUOI WIMEREUX COMME TOILE DE FOND ?
Je procède par étapes.
La première, c’est un brainstorming … je note dans un cahier des idées, des photos, je fais du repérage de lieux, je note quelques répliques …
La seconde, et la plus fastidieuse, c’est la construction de l’histoire et du plan qui va avec.
Et enfin, la dernière étape et de loin ma préférée : c’est l’écriture !
Je produis 2 à 3 pages par jour, j’écris au calme dans mon bureau le soir.

C’était pour moi une évidence de poser le décor à WIMEREUX ! Les gens sont agréables, les paysages sont à couper le souffle…cette ville m’inspire !!

5- COMMENT DU JOUR AU LENDEMAIN DEVIENT-ON LAURÉATE D’UN CONCOURS DE LITTÉRATURE ?
Cela s’est fait progressivement et encore une fois par étapes. J’ai présenté mon ouvrage à plusieurs éditeurs, sans succès ….
En novembre 2016, j’ai envoyé par mail mon roman pour le concours «Grand Prix du Roman Femme Actuelle», ouvert à tous. En janvier, j’ai reçu un mail pour m’annoncer que j’étais sélectionnée parmi les 605
manuscrits retenus, en février dans les 150 meilleurs et enfin en mars on m’annonce que je suis lauréate !!
Je me suis rendue à Paris le 27 avril dernier pour obtenir le grand prix des mains du célèbre écrivain Gilles LEGARDINIER, le parrain de cette dixième édition.

6- À QUAND LA SUITE DU LIVRE ?
Je prépare tout doucement la suite du roman ! Ce n’est pas évident, c’est un peu stressant mais je veux vraiment l’écrire avec le coeur, comme je l’ai toujours fait.
J’en suis au stade du canevas de l’histoire …. Je continue également la promotion du livre et me réjouis d’être présente aux séances de dédicaces lorsque les librairies ou les collectivités m’invitent.
Je serai d’ailleurs présente et, j’en suis très honorée, sur LE SALON DU LIVRE DE WIMEREUX LE SAMEDI 14 OCTOBRE DE 14H à 18H.

 

Où trouver le livre?

ESPACE CULTUREL LECLERC OUTREAU FURET DU NORD 
Cité EUROPE COQUELLES LIBRAIRIE L’HORIZON BOULOGNE
FNAC BOULOGNE
AUCHAN SAINT – MARTIN
Y compris sur internet…

Articles récents

Vous recherchez…