Travaux Avenue FOCH : Fin de la 1ère phase

Le 22 mai dernier était une date importante dans le calendrier des travaux de l’avenue Foch : celle de la pose des derniers pavés coquillés mis en place sur le nouveau parking.
En présence des partenaires financiers la Municipalité, la Communauté d’Agglomération du Boulonnais, l’Agence de l’Eau Artois-Picardie, la Fédération Départementale de l’Energie, la région Hauts-de-France ainsi que des partenaires de maîtrise d’oeuvre Ingéo, Canopée, Colas, Citeos et Seve, le nouveau visage d’une partie de l’avenue a été dévoilé et cette dernière a été ré ouverte à la circulation quelques jours après !

Cette inauguration est l’occasion de revenir sur ce projet d’envergure européenne.

L’EUROPE, UN PARTENAIRE MAJEUR

Pourquoi ?

Parce que la philosophie du projet répond totalement aux projets soutenus par l’Europe.
En effet, les travaux de l’avenue FOCH

entraient dans une réflexion globale sur la gestion de l’eau et de démarche écologique pour préserver l’attrait touristique et l’environnement de notre Commune.

3 grandes étapes se sont dessinées autour de cette réflexion :
– La gestion des eaux de baignade (pour satisfaire aux normes sanitaires en vigueur édictées par la directive européenne de 2006)
– La restructuration des réseaux des eaux pluviales et des eaux usées (raccordements aux réseaux des eaux usées avec le Syndicat Intercommunal d’Assainissement pour le Bassin de Wimereux)
– La mise en place d’un bassin d’infiltration :on passe d’une logique de réseaux à un projet autonome où la Ville cherche à gérer l’eau « in situ ».

Avec qui ?

Avec l’aide de partenaires spécialisés dans l’accompagnement de projets :
• L’Agence d’urbanisme et de développement économique de Boulogne-sur-Mer,«Boulogne Développement» a permis d’accompagner la commune dans les diverses démarches dans le cadre d’appels à projets
pour obtenir une aide financière européenne.
• L’établissement public territorial du Bassin du Boulonnais SYMSAGEB a aussi été un partenaire essentiel puisque la structure intervient sur tout le pays du Boulonnais dans la lutte contre les inondations.
• Enfin, la ville de CONDETTE a aussi été un appui logistique puisqu’elle est le deuxième partenaire français du programme WRC.

Comment?

En intégrant le programme Interreg Water Resilient Cities (WRC).
Interreg est un programme européen visant à promouvoir la coopération entre les régions européennes et le développement de solutions communes dans les domaines du développement urbain, rural et côtier, du développement économique et de la gestion de l’environnement.Il existe 54 programmes Interreg sur la période 2014 – 2020.
Au total, 170 millions d’euros provenant du Fonds européen de Développement Régional (FEDER) sont alloués aux programmes Interreg pour soutenir des projets répondant à des thématiques spécifiques.
La ville de WIMEREUX avait une carte à jouer en 2018 quand elle a postulé car elle est force de propositions innovantes et de techniques alternatives en matière de gestion des eaux pluviales.
Utiliser l’eau comme une ressource, et non comme une contrainte, était la ligne directive et notamment pour le chantier FOCH avec la construction du bassin d’infiltration qui désengorge la station d’épuration et avec la mise en place des pavés drainants à déchets coquillés.

Le plus : Pourquoi favoriser les échanges?

Le programme s’inscrit dans une volonté de favoriser les échanges économiques et sociaux entre les régions frontalières.
Il vise à associer des compétences communes tout en valorisant les richesses de chaque région concernée, et ce, au bénéfice des populations de la zone.
D’autres communes sont entrées dans ce programme : BRUGES, MIDDELBOURG,MALINES, ANVERS ou encorePLYMOUTH.
Ainsi, les élus et les techniciens de chaque grand projet ont pu se rencontrer lors de séminaires pour échanger autour de thématiques propres à chacun.
À cet effet, une délégation wimereusienne s’est déplacée à MIDDELBOURG le 6novembre 2018 et à BRUGES le 3 avril dernier.

 

 

Un wimereusien en insertion professionnelle

Les entreprises retenues dans le cadre des marchés liés aux différents travaux étaient tenues à une clause d’insertion.
Cette clause a permis à la société Colas d’employer un wimereusien par le biais du Groupement Employeur pour l’Insertion et la Qualification (GEIQ). Monsieur Anthony LIENARD a donc signé un contrat de professionnalisation en durée déterminée en tant que constructeur voiries et réseaux et participe au chantier de l’avenue Foch depuis le 17 septembre 2018.
L’objectif est d’accompagner le jeune wimereusien de 19 ans dans l’apprentissage d’un métier (école,travail, mobilité …) pour lui donner toutes les chances de débuter une carrière dans une qualification liée aux métiers du Bâtiment et des Travaux Publics.
Ce qu’en pense Anthony : « Je suis très content du travail que je fais ici. Au début, ce n’était pas évident car je ne connaissais pas le métier. Je fais des tâches de maçonnerie,des réglages de matériaux, le responsable de chantier Monsieur Bernard me guide bien et je m’intègre tout doucement à l’équipe. Je compte
poursuivre dans cette voie. »

«Ce projet a reçu des financements au titre du programme Interreg des 2 Mers 2014-2020 co-financé par le Fonds Européen de Développement Régional en vertu du contrat de subvention n° 2S02-26″

Articles récents

Vous recherchez…